FR
EN

Source de Wakefield - Qualité de l'eau

La Municipalité de La Pêche effectue des analyses de l’eau de la source de Wakefield deux fois par mois pour s’assurer de sa qualité. Les tests spécifiques à effectuer et la fréquence sont établis par la province (Ministère de l’environnement et de la lutte aux changements climatiques), en fonction des risques. Les résultats des analyses sont affichés ci-dessous, pour consultation.

Veuillez noter que les résultats des analyses de l’eau ne sont pas connus instantanément. Il peut s’écouler jusqu’à une semaine entre la réalisation du test et la disponibilité des résultats, selon les délais du laboratoire.

En cas de résultat indiquant une contamination, la Municipalité publiera un avis d’ébullition ou un avis de non-consommation de l’eau. Cet avis sera en vigueur jusqu’à la publication d’un avis contraire. Et dans ce cas-là, deux tests supplémentaires sont effectués pour valider la conformité de l’eau pour la consommation.

Notez également que depuis le prolongement de l'autoroute 5, le ministère des Transports du Québec teste également l’eau de la source ponctuellement.



QUESTIONS ET RÉPONSES SUR L'AVIS D'ÉBULLITION (d'après le site du Ministère de l'environnement)

Les avis d'ébullition visent à protéger la santé de la population. En effet, boire une eau contaminée par des microorganismes d’origine fécale peut causer des problèmes de santé, le plus souvent sous la forme de nausées, vomissements, diarrhées ou malaises abdominaux.

L’eau doit être portée à ébullition (100 °C) et maintenue à gros bouillons pendant une période d’une minute pour s’assurer que tous les microorganismes sont détruits. Il est inutile de faire bouillir l’eau plus longtemps puisque, dès l’atteinte de cette température, tous les microorganismes pouvant affecter la santé sont éliminés.

Il est important de noter que les microorganismes pathogènes survivent généralement au froid. La congélation d’une eau contaminée ne permet donc pas de la rendre potable.

Vous devez faire bouillir l’eau durant une minute à gros bouillons pour les usages suivants :

• Boire;
• Préparer les laits maternisés, les biberons et les aliments pour bébés;
• Préparer les breuvages, les jus, le thé et le café;
• Laver les légumes et les fruits qui seront mangés crus;
• Préparer les aliments qui ne requièrent pas de cuisson prolongée (soupes en conserve, gelée de type « jello », etc.);
• Préparer des glaçons
• Se brosser les dents et se rincer la bouche.

Vous pouvez cependant utiliser l’eau de la source directement pour préparer les aliments et les mets dont la cuisson exige une ébullition prolongée, par exemple les soupes, les pâtes et les légumes (pommes de terre, haricots, etc.).

Certains vétérinaires recommandent de faire bouillir l’eau qui sera consommée par les animaux de compagnie tels que les chiens, les chats, les oiseaux et les reptiles. Il faut alors s’assurer de la laisser refroidir suffisamment avant de la leur offrir.

Toute la population desservie peut être affectée par l’ingestion d’une eau contaminée et devrait s’assurer d’appliquer les mesures indiquées dans l’avis d’ébullition. Les nourrissons et les très jeunes enfants sont généralement considérés comme les plus à risque. Les parents doivent s’assurer de prendre les précautions nécessaires. Les personnes âgées, les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou qui sont atteintes de maladies chroniques sont également plus susceptibles d’être affectées.

L’eau contaminée peut provoquer plusieurs symptômes différents, et ce, en fonction des microorganismes présents. Les symptômes les plus courants associés à l’ingestion d’une eau contaminée par des microorganismes d’origine fécale sont les nausées, les vomissements, les diarrhées et les malaises abdominaux. Le plus souvent, les symptômes ou les malaises peuvent apparaître de 12 à 72 heures après l’ingestion. Il est aussi possible qu’une personne n’éprouve aucun symptôme. Si vous ressentez des symptômes, vous pouvez communiquer avec le service Info-Santé au 811.

Lorsqu’un test d’eau est effectué, il faut compter plusieurs jours avant de recevoir les résultats. La Municipalité informe les citoyens dès qu’elle reçoit des résultats nécessitant des mesures pour protéger leur santé.